Article Nice Matin, paru le mardi 13 mai 2014

Nice-matin 13 mai 2014

Publicités

10 questions à la Justice qui veut forcer des adolescentes françaises à quitter leur mère !

 

A la demande de la Belgique, deux adolescentes, Cristal et Jeanne, confiées pourtant à leur mère, doivent quitter la France, leur pays, contre leur volonté, pour être placées dans un foyer en Belgique, lieu de résidence du père alors même que la France refuse l’extradition de la mère accusée à tord de manipuler ses filles !!!

1 Attribuer à la maman l’hébergement principal de ses filles et en même temps l’accuser de les manipuler (1),  est-ce logique ?

Se réclamer du droit quand on refuse d’écouter la défense (2),  est-ce possible ?

3 Affirmer vouloir le bien des filles mais ignorer leur parole et ordonner leur placement en foyer (1, 2 et 3),  est-ce tenir compte de leurs droits ?

Vouloir sauvegarder les droits familiaux par l’autorité conjointe, et en même temps pousser à bout la mère et ses filles qui cherchent désespérément à se faire entendre, au risque d’être acculées à commettre des erreurs de « droit » (4) qui serviront à mieux les condamner,  est-ce juste ?

5 – Comprendre la souffrance du père et chercher à le réconcilier avec ses filles, en traitant leur mère comme une délinquante, et en la faisant arrêter devant elles (5),  est-ce la bonne méthode ?

6 – Ne pas accréditer la parole des filles en raison de leur âge et de l’influence de leur mère alors qu’elles sont âgées de 13 et 14 ans et tiennent des propos cohérents dans l’audition et dans la durée (1 et3),  est-ce les respecter ?

Provoquer une déscolarisation en cours d’année alors que Cristal et Jeanne figurent parmi les meilleurs élèves d’une école d’excellente réputation (6) et que les témoignages de leur entourage sont unanimes (7) pour dire leur joie de vivre à Cannes,  est-ce du bon sens ?

 8 – Poursuivre des procédures sans avoir attendu le jugement du droit européen, sans avoir entendu les deux parties, et mettre en cause la justice française(8),  est-ce de la Justice ?

9 – Ramener Cristal et Jeanne de force en Belgique alors qu’on a placé leur mère dans l’impossibilité d’y retourner(9),  est-ce raisonnable ?

 10  Est-ce ainsi que l’on va rapprocher Cristal et Jeanne de leur père ?

Pour faire partie du comité de soutien de Cristal et Jeanne, envoyez-nous  un commentaire en y laissant vos coordonnées à cette adresse mail :          soutiencj@gmail.com

     

Liste des pièces

1 – Jugement Arlon janvier 2013- Jugement Marseille 25 mars 2014.  Rapports Coup de Pouce, rapport Van Dieren mandaté par le SPJ, rapports Verdier.

2 – Jugement Arlon 2 octobre 2013 : avocat mère + avocat filles écartés en raison de l’absence de la mère et des filles qui n’ont pourtant pas été convoquées personnellement, Jugement Liège 20 Janvier 2014 : idem, convocation orale non officielle.

3 – Audition des filles à Marseille 8 janvier 2014.  Jugement Arlon, 2 octobre 2013 et Liège 20 janvier 2014.

4 – Retour en France en juillet 2013 auprès de sa famille sans demander l’accord au père ni au juge belge, mais en l’avertissant de la nouvelle adresse par courrier recommandé daté du 10 juillet 2013.

5 – Mandat d’arrêt Européen 13 janvier 2013. 

6 – Bulletins scolaires, Stanislas.

7 – Comité de soutien Cristal et Jeanne.

8 – Convention de La Haye qui suspend toutes les autres procédures.

9 – Mandat d’arrêt Arlon 13/01/2014.  Jugement Aix-en Provence, 10 avril 2014.  Ordonnance référé  Aix-en-Provence, 23 avril 2014.

 

Autres pièces

– Rapports Coup de Pouce, rapports Verdier, rapport Pirlot, auditions à Marseille le 8 janvier 2014.

– Courrier du SPJ suite au jugement de Liège du 20 janvier 2014.

– Pièces jointes de Marseille Maître Cohen-Seat.

– Conclusion d’Appel Maître Cohen-Seat.